AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 You can't escape Justice./Cian O'Fearna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Date d'inscription : 23/10/2016
Messages : 9
Points RP : 411

Région : Ecosse
Métier : Agent infiltré
MessageSujet: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Dim 23 Oct - 23:38


Cian O'Fearna

Lamb of God feat Michael Fassbender


Identité

Prénom & Nom : Cian O'Fearna
Date de Naissance : 7 Avril 1932
Lieu de Naissance : Edimbourg
Ville de Résidence : Edimbourg
Situation Maritale : Célibataire

Date de Mort : 15 Décembre 1965, Berlin-est.
Âge Apparent : Dans la trentaine.
Lié à un Maître par le Rituel : non.
Pouvoir : Mur mental.
Vertu Associée : La Justice.
Affinités : Toutes et aucune
Inimités : Toutes et aucunes.
Membre du Sénat : Oui.



Description

Cian est l'incarnation de ce qu'il représente. Juge et bourreau. Grand, dans le mètre quarte-vingt, la carrure solide, les traits volontaires, mâchoire carrée et yeux scrutateurs donnant un regard inflexible, les mains puissantes. Nu, il affiche quelques cicatrices démontrant de rudes luttes physiques, de l'estafilade aux marques de balles.

Voilà les seuls traits permanents chez lui. Son métier chez les mortels lui impose de changer souvent d'apparence afin de passer inaperçu ou au contraire d'être vu. Ses cheveux et ses yeux, qui serraient fort lumineux au naturel, sont couverts de teintures et lentilles de diverses couleurs selon les besoins, et ses vêtements s’adaptent aux circonstances également, bien que le complet soit sa tenue de prédilection.

Cet homme est une ombre. Pas d'amis, pas de famille. D'abord froid, vif d'esprit, réactif et manipulateur il est passé maître dans l'art de dissimuler ses émotions, aussi bien physiquement qu'en érigeant un mur mental dans son esprit. Il est littéralement insondable et la seule expression que vous percevrez sera celle qu'il veut que vous voyiez. Il est son métier, et seul importe la finalité de sa mission, car la justice est implacable. Il n'y a que dans l'intimité qu'il laisse s'exprimer le contentement du travail bien accompli.

Lamb of God.



Choses et Autres

L’écossais est garant de la loi au sein du Sénat des Instances  depuis maintenant cinq ans, après avoir été Whip des Instances Claires sur une longue carrière de dix-sept années. Il lutte en permanence au maintien du respect des règles de l’équilibre fragile de cette démocratie,
donnant et appliquant lui même la sanction aux contrevenants. Ce boulot lui va comme un gant, destiné à ce poste bien avant sa renaissance. Il était en effet membre du SIS en pleine Guerre Froide, et Vienne, Budapest, Moscou, Londres, Paris et surtout Berlin lui ont appris tout ce qu'il était nécessaire de savoir sur la traque d'un coupable invisible.

C'est d'ailleurs certainement cette vie passée qui l'a conduit à posséder la capacité de se barricader au niveau mental. Il faut une sacrée détermination pour répéter son alias sans cracher le morceau quand on vous passe un allume-cigare sur tout le dos et le torse pendant deux mois, entrecoupés par quelques flirts avec des bains de glaçons tête en bas.

Il se dissimule aujourd'hui encore dans les services de renseignement des mortels, travaillant sur le terrain à purger le pays des menaces qui l'assaillent et enterrant les affaires qui dévoileraient le Grotesque.

Tendu par ses professions en quasi permanence, il aime à se relaxer avec quelques verres dans un bar discret (son pêché mignon, même en mission), grillant clope sur clope, où à se vautrer dans des draps inconnus, né créant aucun lien de longue durée et encore moins intime. Les seules personnes qui le voient sur la durée sont ses contacts de renseignement. Il à le sentiment que créer des sentiments auprès des instances ne conduirait qu'à l’effondrement de son impartialité et s'attacher à de simples humains nuirait à ses couvertures dans le renseignement. Chaque faux pas ou sentiment mal placé peut-être un faux pas, et la justice n'aime pas. Elle, pèse, elle juge. Cian est terriblement sévère avec lui même et sa névrose anti-sentiments a pour effet quelques excès éthyliques et sexuels, meilleur moyen qu'il ait trouvé pour se purger des effets de cette carapace permanente sans conséquence directes.

L'une des choses qui le fait le plus rire est que tous croient que les vertus sont fondamentalement bonnes. Il sait qu'il est la preuve du contraire et savoure cette contradiction qu'il représente surtout au Sénat. Vengeresse ou miséricordieuse, la Justice est ce qu'elle est, délivrance par la sentence. Un être dual.



Histoire


Nearly dead

Et merde. Je sentais bien que ça partirait en couille. Je sais pas depuis combien de temps je suis dans cette cave de merde, à poil, attaché à une chaise avec un spot blanc cru qui me grille la gueule, mais les russes commencent à devenir impatients. La dernière fois qu'ils sont entrés dans ce tombeau je pense les avoir contrariés. C'était peut-être insolent de demander qu'on me gratte le nez vu qu'ils m'avaient arrachés tous les ongles.

La question est bordel de Dieu comment je me suis retrouvé dans ce merdier. C'est pas compliqué, ça puait dès le début. Traquer une tête du Parti transportant des plans de prototypes d'ogives, en étant seul et en territoire ennemi j'étais baisé d'avance. Limite je suis impressionné d'avoir déjà pu survivre à Budapest et Varsovie.

Les voilà qui reviennent. Le plus grand des gars, chapka sur la tête et nez rougi me regarde et me demande  en anglais:

"- Pour qui tu travailles, Américains, Français, Anglais? QUI?!!"

Je commences à rire. Un rire sifflant, marqué par les privations et les tortures. Je lui réponds hillare, dans un russe parfait et sans accent, pour ne pas trahir ma langue natale:
"- Tu sais comme moi que je ne parlerai pas. Laisse moi griller une clope et arrête de gaspiller mon temps, mets moi une balle."


J'ai toujours eu une réputation de taré au boulot. Là ou certains avortent leurs op, je vais jusqu'au bout, quitte à y perdre des plumes. Semble que cette fois je vais y laisser ma tête.
Nos regards se croisent, et il comprends que je suis sérieux. Il hoche la tête d'un air entendu, et le petit, qui s'était positionné derrière moi, me fourre la tête dans un sac de toile, vite accompagné d'un coup de matraque. Douleur intense avant le noir.

Je me réveille, il pèle, je suis à poil en plein vent, en plein hiver. On me découvre le visage et je retrouve le grand devant moi. J'ai encore un peu la tête dans le cul. On est sur un pont, au dessus de la Spree je suppose. Des morceaux de glace flottent dans la rivière en contrebas. Le grand me tend une cigarette vers la bouche, je l'attrape du bout des lèvres, aspirant tandis qu'il y mets une allumette pour l'allumer. Encore dans un anglais parfait, il me pour qui je travaille. Le petit me pousse vers le bord du pont. Je prends le temps de savourer les dernières bouffées de cigarette et d'air de ma vie, le regard perdu dans le vague, avant de fixer mes yeux sur mon interrogateur. Esquissant un sourire tout en grelottant dans le froid je lui dis, toujours en Russe:

"-Merci pour la cigarette"

Coup de coude dans le ventre du petit, je saute devant moins, à poil, les mains attachées. La chute est rapide, puis un impact avec l'eau. C'est comme du béton, et le froid, putain le froid... Mais c'est pas si mal. Ça mords un peu au début, mais je sens que je m'endors, c'est toujours mieux que de  crever les entrailles bouffées par du cyanure.

But alive tough

Putain pas croyable comme rien n'as changé en tant d'années. Tu te demandes ce que je fais encore en vie, dans un bar de merde à Édimbourg alors que je suis sensé être mort depuis plus de cinquante ans? Quel est le premier mot qui te viens à l'esprit au vu de la situation? Quoi, grotesque? Tu crois pas si bien dire. Je me suis réveillé en plein milieu de ma ville de naissance, à poil, comme j'étais mort, mais cinq ans après et avec une paire d'ailes dans le dos et des cheveux couleur cuillère de bourgeoise. Va comprendre.

Ptit résumé du temps d'adaptation, les gens autour de moi semblaient pas me calculer, sauf quelques types au regard réprobateur. Avant qu'un autre gars qui me ressemblait, plumes tout ça tout  ça, vienne m'expliquer ce bordel. J'étais une instance claire, ce que les humains prenaient pour des anges. La bonne blague, moi un ange. C'est pas non plus la seule surprise avec tout ce que j'apprends, que ce soit sur les maitres, les primitif, les immortels etc. Il m'explique qu'on est régis par un Sénat, en démocratie avec les instances sombres, et qu'il à une place pour moi là-bas.

Garde. Pourquoi pas, dans la mesure ou je suis mort de toute façon, c'est pas comme si j'avais autre chose à foutre. Pendant dix ans, mon boulot va être la fouille au corps et autres conneries. Fait est qu'avec le temps, je commence à me rendre compte que corruption et tentatives de coup d'état sont courants. Mon domaine quoi. Le seul souci, c'est qu'ici, tout le monde me connait depuis le temps. Pas moyen de s'infiltrer pour faire son job. Quoi que.... Jme sens pousser la vocation. Sénateur, puis Whip des clairs, j'ai passé pas mal de temps à purger l'endroit. On a beau pas pouvoir mourir ici, la prison pour l'éternité accompagnée de tortures, ça à de quoi donner refroidir quelques idéalistes qui décideraient de passer à coté de la loi, qu'ils soient du côté sombre ou clair. C'est bien la première fois qu'ils tombent sur un gars aussi compétent et décidé à faire son job que moi dans ce Sénat.

Même mon ptit mentor y est passé. Pas évident à faire, mais nécessaire. Il pensait pouvoir me manipuler. Il avait pas compté sur le fait que je n'ai aucune reconnaissance à avoir dans ce métier. Je le pratique depuis avant ma mort. Quand j'ai une mission, je l'accomplis, quitte à faire tomber des têtes. Je dois représenter la loi? Ok, mais la loi est la loi, et on tourne pas autour.

Voilà donc cette vie en gros. Mort une fois. Et de nouveau la même merde, à un autre niveau. Alors maintenant laisse moi boire mon verre et me choisir de la compagnie pour cette nuit. Casse toi.



Joueur

Yop yop, Ady majeur et vacciné, immigré en France de pays bizarres avec beaucoup de roux afin d'exercer mon boulot de guide billingue, je suis un passionné de rp, que ce soit sur forum ou en MMO. Bourrin métalleux accompli, je ne passes pas une journée sans musique, ce avec un bon livre et une tasse de thé (Si, un métalleux peut boire du thé avec un livre, le fait d'écouter Megadeth garantit absolution de toute façon...). Pour compléter ce petit cœur de chat j'aime faire la cuisine... toujours en musique et cette fois avec une bière fraiche! Insomniaque accompli, vous aurez pas mal de réponses à vos rp au petit matin!

@ Yuki Shuhime


Dernière édition par Cian O'Fearna le Lun 24 Oct - 17:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 43
Points RP : 455

Région : Angleterre
Métier : Mécanicien
MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Lun 24 Oct - 14:12

Bienvenue mon petit chat




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 23/10/2016
Messages : 9
Points RP : 411

Région : Ecosse
Métier : Agent infiltré
MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Lun 24 Oct - 15:49

Miaou? x) Content de te retrouver sur fofo Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 21
Points RP : 441

Région : Itinérant.
Métier : Cracheur de feu au cirque.
MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Lun 24 Oct - 21:39

Wééééé, un autre insomniaque. On va fonder un club, mon p'tit.

Je laisse Aldous s'occuper de ta fiche, moi je te re-souhaite la bienvenue et je retourne à mon thé froid et mon métal également (mais pas Megadeth).


D.E.S.T.R.U.C.T.I.O.N. IS MY ONLY GOD

Burn my love notes cause I’m off to heaven. Sell my lungs and bury my black eyes. Smoke signals marking where our trails end. I’m such a Xanax flavored waste of time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 43
Points RP : 455

Région : Angleterre
Métier : Mécanicien
MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Lun 24 Oct - 21:47


Félicitations Cian !

Bienvenue parmi les Lambs of God


Tu es validé !!

Super content de te retrouver parmi nous, et de te voir débarquer avec Cian qui a l'air vraiment ouf comme personnage =) Je pense que tu vas bien t'intégrer et j'aime l'idée que tu as eu de prendre un espion de la guerre froide, c'est original et plutôt bad ass : et puis Michael comment ne pas être conquise ?


Après ta validation, tu vas devoir suivre le périple de l'initiation : tu verras, grâce à la petite fiche que tu as rempli pour signaler ta fiche terminée, tu seras recenser partout d'un coup, pratique non ? Alors ensuite ?

Et bien ta fiche sera déplacée dans un dossier spécial à ton nom, dans le forum de ta race, dans lequel tu pourras ouvrir ta fiche de lien (tu as un modèle à disposition là) et ta chronologie de RP (tu as un modèle à disposition ici aussi).

Tu peux après t'amuser comme bon te semble : ouvrir un rp, participer au flood, nous rejoindre sur la chatbox, ou encore. Enfin, tu peux demander l'ouverture d'une section privée (métier, logement, ce que tu veux) ou alors réclamer des liens et/ou des rps.

Si tu as le moindre soucis, hésite pas à contacter le staff :

@ Yuki Shuhime




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 23/10/2016
Messages : 9
Points RP : 411

Région : Ecosse
Métier : Agent infiltré
MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Lun 24 Oct - 22:16

yeah Merciiii^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 06/12/2015
Messages : 37
Points RP : 756

Région : Ecosse
Métier : Artiste Peintre
Force Magique : Matière
Pouvoirs : Manipulation du Son
MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   Mar 25 Oct - 0:00

Je t'en pris mon petit chat





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You can't escape Justice./Cian O'Fearna   

Revenir en haut Aller en bas
 
You can't escape Justice./Cian O'Fearna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...
» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age of Grotesque :: I Have to Look Up Just to See Hell :: You, Me And The Devil Make Three :: Lamb of God :: Cian O'Fearna-