AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 20
Points RP : 441

Région : Ecosse
Métier : Barman et étudiant
MessageSujet: 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]   Dim 2 Oct - 18:00

'Cause I'm your idiotic brother
Nina & Lachlan




Édimbourg, Octobre 1606, La nuit venait à peine de tomber et promettait d'être fraîche. La brume commençait à monter. Les foyers se remplissaient et les gens passaient à table. De quelques auberges sortaient rires et musique, rendant l'atmosphère moins pesante. J'avais prévus de retrouver Nina dans la soirée en ville. Ayant chacun nos petites vies bien remplies, il était parfois difficile de trouver du temps pour se parler. Et pour moi le temps était compté. Pas comme mon père, pas comme Nina. On attendait que je sois "prêt". Je savais tout ce que cela impliquait dire adieu au soleil, à la vie humaine. Mais qu'importe. Seule deux personnes importaient dans son monde : Mon père et Nina. Et il était tout bonnement hors de question de les abandonner.

On s'était donnée un point de rendez-vous très précis, c'était toujours le même. Et j'étais en retard. Ce qui m'agaçais au plus au point. Ce n'était pas tant le fait qu'elle allait probablement croire que ma dernière conquête m'avait garder occupé plus longtemps que prévu ce qui aurait pus être le cas un autre jour mais pas celui-ci. Non, ce qui me dérangeait, c'était clairement que ma précieuse petite sœur, soit seule, dehors dans une rue sombre. Et clairement il y avait de quoi s'inquiéter, clairement. Parce que ma petite sœur a une figure d'ange et est bien trop gentille pour son propre bien. Mais c'est dans sa nature. C'est pas comme si qu'on allait pouvoir la changer. Alors il fallait la surveiller.  C'était d'ailleurs pour ça que mes instinct de grands frère étaient toujours très affûtés quand elle côtoyait des hommes dont le regard ne me plaisait guère. Pourquoi? Simplement parce que je sais reconnaître les coureurs de jupons quand j'en vois. Pour la simple et bonne raison que j'en fais partis. Alors non, ma sœur méritait largement mieux que ça.

Ce soir, j'avais un mauvais pressentiment. Et mes craintes furent rapidement accentuées par un bruit suspect.Mon sang ne fit qu'un tour et je lançais quelques jurons avant de courir vers la source de bruit le plus vite possible. Oui elle pouvait se débrouiller. Elle n'était pas mortel. Mais dans ses instant là, je n'en avait que faire. La protéger c'était mon rôle. C'est à ça que serve les grands frère.

Mes poumons me brûlaient alors que j'arrivais sur les lieux et mon sang ne fit qu'en tour. Trois hommes plutôt forts aux rire grossier l'avait embusqué. Si bien que je ne percevais qu'une infime partie de cette chevelure rousse que je connaissais si bien. Ni une ni deux je me jetais sur celui du milieux sans prévenir, lui administrant coups de poings et coup de pieds comme une furie.
Je n'avais pas souvent recours à la violence. Mais quand on s'en prenait à ma famille je perdait carrément les pédales comme à cet instant précis. Ou dans ma tête ils méritaient la mort pour avoir oser menacer Nina. Une de ses complices m'attrapa pour m'éloigner de son camarades. Temps pis lui aussi allait prendre. Alors qu'il me tenait fermement l'homme que j'avais attaquer commença à cogner. J'essayer d'éviter les coups tant bien que mal mais c'était vain. Je parvint cependant à faire lâcher prise à celui qui me retenait en le pressant contre le mur. Avant de faire en sorte de garder les trois de mon champs de vision et de les éloigner de Nina, me prenant quelques mauvais coup. J'allais pas m'en sortir en bel état...








I won't excuse myself for what Iam. 'Cause it's all I ever want. Now I'm free to take my time.
❝I'm a free spirit❞


Dernière édition par Lachlan A. Heidmarsson le Dim 2 Oct - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 15
Points RP : 437

Région : Londres.
Métier : Tatoueuse et Barman.
MessageSujet: Re: 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]   Dim 2 Oct - 19:26



❝ Brother and sister.

   ♡  WHERE YOU SHOULD BE

Milles six cent six.
Tu ne pensais pas pouvoir vivre aussi longtemps. Tu avais déjà six cent longues années de vie derrière toi. Ou plutot, de mort. Qu'importe le nom que tu pouvais lui trouver, ce serait toujours la même chose. Tu garderas à jamais la même enveloppe charnelle, bloqué au même stade de développement. Certain te traiteront comme une enfant, d'autre se protesteront devant ta beauté éternelle. Tu n'en a que faire. Tu profite de chaque instant qu'il t'ait donné. Ou plutot, tu fais ce pourquoi tu es née une seconde fois. Guidant inlassablement les esprits humanoïdes vers la Mort. La grande, la seule, l'unique. Tu éclaires leurs chemins et leurs prouve que ce n'est pas un si mauvais destin. Quelques uns seront choisis pour devenir à leurs tours des Instances. Claires, fidèle à ton image. Ou sombre, à ton total opposé. Les siècles n'avaient en rien changé cette règle. Elle perdurait, et poursuivrait surement jusqu'à la fin des temps. Ou seulement la remédiation de celle ci, quoi que tu n'y crois pas vraiment. Faisant partie du Sénat, tu t'y opposeras, coute que coute. L'ordre des choses devaient se poursuivre de la même manière qu'elle avait commencer. Bien sur, il faudrait certainement penser à quelques améliorations de manière à apporter justice à tous, mais ce n'était pas une priorité. Pour l'instant, tu te complaisais de cette façon, ne te plaignant pas une seule fois de ta condition. Encore moins de ta mission, ou bien de ta perspective d'avenir, si tenté que tu puisses nommer cela ainsi.
Enfin, toujours est - il qu'à cette fameuse époque, tu eux la chance de faire la rencontre bienheureuse d'un certain Lachlan. Un humain, pas vraiment comme les autres. Ou plutot, tu avais appris à faire la différence entre lui et le reste de sa catégorie. Tu refusais d'éconduire son âme. Le jour même où tu avais croisé son regard, tu savais d'or et déjà que cela te serait impossible. Tu ne le pouvais tout simplement pas. Tu l'avais vue grandir, vieillir et devenir l'homme qu'il était aujourd'hui. Certes au courant de ta condition, il ne t'avait jamais renier, bien au contraire. Il était le seul capable de te faire sentir plus humaine que jamais. Le souvenir de ton humanité était si loin, si fade, que le côtoyer était une sorte de remédiation à ce léger problème. Un parmi tant d'autre bien sur. Il était là, toujours là, comptant sur toi comme tu comptais sur lui. Vous vous complétiez tout en vous opposant. Le sang qui coulait dans tes veines te rappelait que ce lien n'était que fictif. Et pourtant, tu y croyais de toutes tes forces. Il était devenu avec le temps, la seule famille que tu t'autorisais à aimer. C'était une drole de sensation. Surtout après six cent longues années de solitude. Surtout après avoir vue de tes propres yeux la mort de tes proches. Tu ne souhaitais pas vivre cette déchirure une tierce fois. Aussi, tu imaginais un nombre incalculable de possibilité dans l'unique but que Lachlan puisse rester à tout jamais à tes cotés. Egoiste, n'est ce pas ? Tu t'en fichais. En six cent ans de fidélité à ton devoir solitaire, tu estimais avoir gagner au moins cela. Telle la récompense parfaite à un tel impératif.

Édimbourg.
Il faisait nuit. Et froid. Ta robe de velours vert ne te coupait pas assez bien du vent. Evidemment, tu avais pensé à enfiler un châle afin de cacher ton cou, mais tu avais trouvé cela inutile après une de tes rapides réflexions. Tu aimais te balader dans les rues de cette ville sans encombrements quelconque. Tu n'avais seulement pas prévue qu'une bande de débauché puisse sortir d'une auberge au même moment. Non, tu n'y avais pas une seule fois pensée. Pourquoi ? Parce que tu avais oublié ce que c'était que de vivre en société. Tu n'étais un spectre, une pâle lueur aux aurores du jour. Tu n'étais personne pour eux. Ce siècle ne t’intéressait pas. Tes idéaux dépassaient l’entendement de cette période temporelle. Tu ne voulais pas voir les femmes aussi soumise, aussi incomprise. Et eux, là, ces trois idiots, en étaient une preuve comme une autre. Attiré par les courbes de ton corps, sous l'emprise de l'alcool, ils s'étaient laisser aller à leurs pulsions perverses. Tu avais d'abord soutenue leurs regards. Non, tu n'avais pas peur d'eux. Tu avais bravé la mort, avait vécu trop longtemps pour ça. Alors non, tu ne t'étais pas laissé impressionné. Quand bien même leurs musculatures pouvaient être imposante. Les coups? Tu en avais déjà pris. En prouvait les cicatrises que ta peau portait encore. Tu recules de quelques pas lorsque ceux ci commence à poser leurs larges mains sur toi. Un haut le coeur soulève ton estomac. Ils te dégouttaient. Et dieu seule savait à quel point tu te retenais de leurs ôter la vie !
Seulement, alors que tu pensais pouvoir t'en sortir seule, la présence de ton frère aîné surgit. Il te fit comprendre la détresse de ta situation et ton sang ne fit qu'un tour. En fait, tu avais bien plus peur pour lui que pour toi. Tu te serais volontier sacrifier pour lui. Pour qu'aucun coup ne lui soit donner. Il s'était jeter courageusement sur un de tes agresseurs et l'avaient asséner de coups. Poings et pieds. Fougueux, tu l'aurais confondu avec un lion si seulement tu ne voyais pas ton frère bien aimé. Les trois hommes vous faisait désormais face tandis que Lachlan s'imposait devant toi. " - Je ne savais pas que les catins brulés étaient du gout des gentilshommes. " cracha l'un des hommes, bientot rejoint par les rires rauques de ses partenaires. Ton estime en prenait un coup, tu serais les poings. Si ce ne tenait qu'à toi, tu les aurais déjà tous tué. Un par un. Égorgé, démembré, éviscéré. Mais là, ton frère, le complément de ton âme, en était menacé. Pourtant, tu n'en démordrais pas. Tu étais bien plus impétueuse que ce qu'il n'y laissait paraître. Tu le protégerais de tes maigres forces. Même encombré par ta robe, tu ne te laisserait pas faire.
Lorsque tu bras est saisis par l'un de trois bandits, ton reflex est quasi instantanée. Tu ne sens pas la douleur qu'il t'infliges par la pression sur ton membre. Tu viens frapper sa gorge avec la transverse de tes doigts serrer. Si fort. Tellement fort. Son souffle en est coupé, tu le sens. L'action se deroula bien plus vite. Ton coude frappe son œsophage. Il se plie en deux, posant ses mains sur la douleur naissante et l'asphyxie instantanée. Tu remontes le bras de ta robe et frappe son entre jambe avant que ton poing ne s'écrase en plein milieu de son visage, le faisant reculé jusqu'à rejoindre ses camarades. Un d'entre eux, le rattrapa maladroitement, tandis que le second rageait. " - Je ne vous le dirais qu'une seule fois. Partez, ou je pourrais très bien en finir aussi rapidement qu'avec votre ami. " menace tu de ta voix clair et pourtant si ténébreuse. Tu menaçais maintenant Nina ? Oui. Tu avais bien peur pour la vie de ton frère.

❝ Un frère est un ami donné par la nature. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 20
Points RP : 441

Région : Ecosse
Métier : Barman et étudiant
MessageSujet: Re: 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]   Dim 2 Oct - 20:43

'Cause I'm your idiotic brother
Nina & Lachlan




Édimbourg, Octobre 1606
C'est fou ce que la colère peut pousser à faire. La douleur n'était que passagère. Je voyais rouge. Ma mâchoire était contractée en une telle grimace de rage que si je serrais un peu plus les dents je me les brisait. J'avais finit par atterrir devant Nina à genoux, une main au sol. L'un deux l'insulta. Il n'avait clairement pas conscience de ce qu'il venait de faire. Et les autres avait oser rire. C'en était trop. Sans mots je les aurait laissé partir. Mais là c'est ordures devaient crever. Traitée ma sœur de la sorte c'était la pire erreur de leur vie et sans doute la dernière.

Nina corrigea l'un des type qui se fit rattraper par le plus jeune des trois, visiblement effrayé par la bagarre qui avait rapidement dissipé l'alcool de son corps. Entendant la menace, il lâcha le misérable vaurien qui s'écrasa au sol avant de prendre ses jambes à son coup. L'autre en train de rager fit un pas en avant le c'est tout ce qu'il me fallut pour me lancer. Enragée, je me jetais sur lui, et malgré la différence de corpulence il perdit l'équilibre. Assez pour que je l'attrape par les cheveux et éclate son nez contre mon genoux, avant de le saisir par le col et lui claquer la tête dans le mur. Je le lâchais pour le laissais s'écraser au sol, à plat ventre. Je lui soulevais la tête avant de lui murmurer.

-Estime toi heureux qu'il y a la demoiselle. Sinon...ça aurait été ta dernière soirée, ton dernier verre... Que je ne te vois plus jamais sinon...
Je laissais la phrase en suspend avant de me diriger vers l'homme toujours à terre. Il avait osé la touché l'insulté. Sans doute je m'en voudrait d'avoir agit ainsi devant Nina. Mais j'avais bien plus honte qu'elle ai du se défendre, menacer. Prendre cette voie sombre. Elle la douceur incarnée. Ce rat cracha en ma direction et un sourire mauvais se dessina sur mon visage. Mon pied atterris dans sa face répugnante avant de rencontrer ses cotes. Une fois, deux fois, trois fois. Je m'accroupis à sa hauteur et le regarde droit dans les yeux.

-Je crois fort, que toucher à ma sœur est la dernière erreur de ta vie de cafard.
J'appuyais mon genou contre sa cage thoracique, m'empêchant de respirer correctement avant de lui asséner une nouvelle série de coup jusqu'à ce qu'il ne réagisse même plus.
Je me redressait. Respirant fort avant d'essuyer mes mains ensanglantée dans mon manteau à présent ruiné. Je le gardais en boule dans ma main, avant attraper ma petite sœur par la mains et de l'éloigner le plus possible de cette scène immonde. Je restait silencieux, ma vision se troublait par moment ou des taches sombres se formaient. Finalement, je m’arrêtais dans un parc, passant ma veste de costume sur les épaules de ma sœur avant de me laisser tomber sur le banc.

-Je suis désolée, je n'aurais pas eus de retard, rien de tout cela ne se serait passé. J'ai gâché notre soirée en famille...








I won't excuse myself for what Iam. 'Cause it's all I ever want. Now I'm free to take my time.
❝I'm a free spirit❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 15
Points RP : 437

Région : Londres.
Métier : Tatoueuse et Barman.
MessageSujet: Re: 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]   Lun 10 Oct - 1:03



❝ Brother and sister.

   ♡  WHERE YOU SHOULD BE

Spoiler:
 


Tu ne l'avais pas vue. Tu ne l'avais pas reconnu. Il s'était élancé sans que tu n'ais pus dire mots. Tu ne pensais pas un instant cela possible. Ton esprit s'était infiltré en lui, avait compris ses idéaux et sa véritable personnalité. Pourtant, il s'était relevé, et te défendait. Il se battait contre ces hommes pour te sauver de leurs emprises. Il se montrait sous un nouveau jour, à ses yeux comme aux tiens. Tu n'arrivais pas à y croire. Quand bien même tes iris peinaient à éclaircirent ta vision, tu arrivais à suivre la scène sans le moindre mal. Il était déchaîner. Complètement incontrôlable. Tu avais fais un pas dans sa direction en espérant pouvoir le toucher, l'épauler, le calmer quelques instants. Lui dire que ce n'est pas la peine, qu'il n'est pas obliger de faire ça pour toi. Lui expliquer que ce n'est rien. Lui prouver que tu vas bien et que tu peux t'en sortir seule. Qu'il n'a pas besoin de faire ce qu'il déteste par dessus tout pour ta protection. Qu'il n'avait pas besoin de se tacher de sang pour que tu sois en sécurité. Tu saurais toi même te défendre. Et puis, tu avais bien vécu. Tu ne regretterais qu'une seule chose ; mourir sous les coups d'ivrognes. Enfin, ceci dit, maintenant que tu les vois tous à moitié mort, ensanglanté, à tes pieds, ce n'est pas une question sans réponse. Tu n'allais pas rejoindre Adès tout de suite. Finalement, tu es tiré de ta rêverie par la main de ton ainé dans la tienne. Il se lance dans une course effréné que tu peines à suivre, trop encombré par les plis épais de ta robe. Tu soupires enfin lorsqu'il s'arrête, reprenant difficilement ton souffle. Certes, tu avais toujours eux une condition sportive adéquate et plus que suffisante pour ce que tu en faisais, mais tu ne t'attendais pas à avoir à faire un tel effort. Tu ne comprenais pas bien la réaction de Lachlan mais encore une fois, tu ne dis mots. Tu étais bien trop à l'aise avec la mort pour que quelques cadavres te choquent pour discuter tout à coter. Lui, était encore humain, et dieu sait comme tu esperais préserver ce petit bout d'humanité qu'il représentait à tes yeux. Autant tu pouvais être un véritable petit ange, autant lorsque les personnes à qui tu tenais était menacé, tu étais capable du pire. Le pire n'était pas spécialement retirer la vie, on s'entend bien sur à dire que la torture est une de tes spécialités et qu'il serait fort inconvenable que tu en ais un jour le recours. Pourtant, rien de ces atrocités n'effrayaient tes yeux verdoyants. Tu avais vue trop d'horreurs pour faire la si fine bouche.
Tu le vois s'affaler sur le banc après t'avoir couverte de son manteau. Il s'excuse, prenant son visage entre ses mains. Son expression, à l'air si dévasté, te brise le coeur. Tu aurais voulu faire son bonheur, combler son coeur de joie, et non lui imposer tant de misère. Pensait - il que tu lui en voulais ? Evidemment. Tu connaissais assez ton frère pour en être quasiment certaine. Tu viens lentement t'asseoir à ses cotés avant de pousser un soupire. Tu te pinçais nerveusement les lèvres, convaincu qu'aucunes de tes paroles ne pouvait le rassurer. Bien sur, tu étais en colère, bien sur. Seulement, tu savais aussi que ce n'était pas le moment pour l'accabler un peu plus de ses tords. Vous aviez assez de votre père pour ceci, vous deviez vous soutenir l'un l'autre. Certes, il avait fait le mauvais choix et tu étais effaré qu'il ait pu si stupidement mettre en danger sa vie. Il était humain. Et un humain que tu ne supporterais pas de conduire l'âme au paradis. Tu le voulais à tes cotés, aussi longtemps que possible. Pourtant, il te fallait trouver les mots. Outre ton instinct maternelle sur développée, on t'avait reconnu les talents du merveilleuse conseillère. Oh Lachlan n'avait pas besoin de tes sages paroles en ce moment. Seulement du soutien d'une soeur qu'il aime tant. " - Sacré croché du droit, tu t'es amélioré meus Frater. " glisses tu, retrouvant ton eternel doux sourire. Tu avais l'habitude de lui attribuer des surnoms à consonance latine. Ta langue natal, tantot pour appuyer tes réprimandes, tantot pour lui montrer qu'il faisait bel et bien partie de ton coeur au même titre que tes géniteur latins. Tu soupires à nouveau, et passe ta main sur sa nuque, remontant dans sa tignasse blonde. Tu joues avec ses meches et finit par te glisser contre son épaule. " - Ne te met plus en danger pour moi Dilectus, promitto tibi ? " glisses tu à son oreille, serrant faiblement entre ta main son col.

Une fois ton étreinte terminé, tu t'écartes de lui et te relève, un nouveau sourire aux lèvres. Tu avais envie d'en apprendre un peu plus sur ces quelques semaines passés sans ton frère. Il devait obligatoirement avoir fais plus d'une bétise sans toi. En prouvait son excès de colère ce soir. C'était une chose que tu ne connaissais pas chez lui. Il représentait bien trop pour toi pour que tu puisses démystifier le mythe que tu en faisais. " - Allons meus frater, la réunion de famille ne fait que commencer. Tu as tant de chose à me raconter! Je suis toute ouie! " prononces tu joyeusement, espérant le mettre à l'aise, le faisant même oublier ces hommes. Lentement, tu laisse ton don glisser en lui tel un serpent. Tu brule le mur psychique qui te sépare de ses sentiments et ressens pleinement toutes ces peines. Tu fronces les sourcils avant d'effacer petit à petit toute la culpabilité qu'il ressent, remplaçant cette émotion par quelque chose de plus apaisant. Tu n'aimais pas avoir à recourir à ce genre de traitement, mais tu te sentais obligé d'utiliser ce bienfait sur ton frère. Tu ne supportais pas de le voir aussi mal par ta faute.

❝ Un frère est un ami donné par la nature. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 20
Points RP : 441

Région : Ecosse
Métier : Barman et étudiant
MessageSujet: Re: 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]   Lun 10 Oct - 1:56

'Cause I'm your idiotic brother
Nina & Lachlan




Édimbourg, Octobre 1606
Inspirer, expirer. A ce qu'il paraissait, ça calmait. Mais je n'avais jamais eus besoin de me calmer à ce point alors c'était difficile. Nina n'avait rien dit. Sans soute n'en revenait-elle pas. Que son gentils grand frère puisse être aussi horrible. Je les aurais tuer. J'était à deux doigts de les tuer. J'aurais aimé qu'elle me crie dessus. Qu'elle hurle à quel point j'étais irresponsable de prendre de tel risque alors que j'étais humain. Un pathétique et mortel petit humain.
Non, Nina étant Nina, elle avait fait ce qu'elle faisait de mieux me remonter le moral.  Sa remarque sur mon coup de poings me fit lâcher un léger ricanement, n'ayant pas le cœur à faire mieux. Je sentais sa main jouait dans mes cheveux. Sa voix ne trahissant aucunement de la colère. Elle utilisait ces surnoms à consonances latines. Je ne connaissait que les quelques mots qu'elle m'avait appris, rien de plus. Puis la suite de ses paroles me fit replonger dans ma culpabilité. Ce n'était pas seulement l'affreux spectacle de son frère devenu sauvage que je lui avait imposé. Mais la peur de le perdre. Pourquoi? Parce que je n'étais pas assez fort. J'étais faible. Mortel. Voila le problème. J'étais mortel, mon enveloppe charnelle pouvait se brisait avec une aisance déconcertante. Mais je ne peux pas lui promettre de ne plus me mette en danger pour elle. Je ne lui mentirais pas. Et je me savais incapable de ne pas réagir lorsqu'elle est en difficulté. C'était instinctif. Je ne réfléchissait pas dans ses moments là.

-Je vais devenir plus fort Nina... Tu vas pas me perdre, je te le promets. Tu devra supporter mes bêtises encore très longtemps

Ma dernière phrase sonnait tellement faux. J'avais essayé d'alléger l'atmosphère mais je n'en avait pas le cœur. Soudain Nina se détache et me sourie. Cet air qui annonce qu'elle compte bien me faire cracher le morceau. Et je ne peux m'empêcher d'avoir un petit sourire, alors que peu à peu ma colère et mes regrets s'efface. C'est elle qui fait ça je sais. Elle est entré dans ma tête. Je n'en suis pas fan, je préférerais qu'elle ignore certaines choses mais à quoi bon. Ma sœur est ma confidente.    Parfois, il m'arrive de me dire qu'elle me connait mieux que je ne me connais. Alors ce soir je profitais du cadeau qu'elle me faisait. Une nouvelle chance de passer une bonne soirée. Après tout, on avait du retard à rattraper. Les événements de ces dernières semaines à se raconter.

Par quoi commencer? Hein? Par le fait que j'avais faillis mettre le feu à la bibliothèque de papa en étant surpris d'être si près des flammes? Que j'avais oublier de fermer les rideaux du grand hall, contraignant papa à rester dans une seule et même pièce jusqu’à ce que je me rende compte de mon erreur. On alors de cette bande de crétin venus lancer des fruits pourris sur la demoiselle qui nous ramène les vivres. Elle n'était pas spécialement jolie, la nature ne lui avait pas fait de cadeau mais elle était gentille et n'avait pas peur de travailler. Je l'avais observé, elle travailler dure. Mais ces jeunes hommes de son âges se moquait d'elle, la traitant de tout les noms. Et cette semaine. Ils étaient venus jusque devant chez nous la tourmenté. Papa m'avait interdit formellement d'intervenir. Jugeant cela trop dangereux. ça n'en valait pas la peine avait-il dit.
Sans m'en rendre compte, j'avais tout raconté dans les moindre détail à voix haute en serrant les poings encore frustré de ne pas avoir pus agir pour lutter contre une injustice.








I won't excuse myself for what Iam. 'Cause it's all I ever want. Now I'm free to take my time.
❝I'm a free spirit❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
'Cause I'm your idiotic brother [feat Nina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) Logan P² Green ~ Mentor, Big Brother (feat Stephen Amell)
» Welcome to my life, brother ! - feat. Mathis
» élève et maître :: feat. nina
» Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
» NINA PETITE X FOX F - 2 ANS SPA ETANG BLEU VERDUN 55

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age of Grotesque :: The Last Day on Earth :: Flashback-